<
Accueil Astrophys. Astronomie Sciences Bricos Observation

Nicolas Copernic

Nicolas Copernic est né en 1473 en Pologne. En 1491, il fait ses études artistiques à Cracovie avant de se rendre en Italie pour suivre des cours de droit et d'astronomie avec Novara, un astronome qui fut l'un des premiers à remettre en cause le système de Ptolémée. Alors qu'il enseigne les mathématiques à Rome, il est appelé à Frauenburg par son oncle pour être chanoine (= membre écclésiastique) où il ne restera pas très longtemps pour revenir en Italie afin de poursuivre ses études de droit où il obtiendra son doctorat en droit canonique. Enfin, il partira pour Frauenburg pour construire un observatoire et faire des recherches en astronomie jusqu'à la fin de sa vie.

A cette époque, les recherches astronomiques sont fondées sur le système géocentrique instauré par Ptolémée. Selon ce système, la Terre est immobile au centre du Système Solaire et tout autour d'elle. Mais Copernic n'étant pas convaincu fit quelques recherches sur les auteurs de l'antiquité et vit que certains d'entre eux envisageaient la rotation des planètes.

Copernic va donc poursuivre ses recherches en partant sur cette idée. Il va alors expliquer les différences de mouvement apparent des planètes en étudiant leur rotation ainsi que celle de la Terre. En partant des différences de diamètre apparent, il va en déduire qu'elles résultent de leur révolution autour du Soleil. Il va aussi démontrer que la Lune est un satellite de la Terre et qu'en plus l'axe terrestre n'est pas fixe. Lors de l'écriture de son livre en 1943, il écrira une dédicace au pape pour lui signaler que ses recherches ne sont qu'une hypothèse afin d'éviter les polémiques avec l'église. Quelques temps après la publication de son livre, il mourra sans connaître le rejet du sytème copernicien à son époque ni son succès un siècle après.
Cet homme de par ses recherches va véritablement instaurer une révolution dans la perception du monde à cette époque là. Aussi, un cratère de la lune (photo du cratère ci-dessous par djoye) non loin de celui d'Eratosthène ainsi qu'un astéroïde ont été nommé en son honneur.

Pour m'écrire