Accueil Astrophys. Astronomie Sciences Bricos Observation

Observation du 20/10/2007

Tout commença au retour du judo. La Lune miroitais son joli (petit) minois et ne demandait qu'une chose: être observée et photographiée. Et en plus de ça un télescope claustrophobe désireux de voir la lumière. Alors je commence à installer le tout, l'observe un moment puis essaie le nouveau montage pour la projection (ayant cassée ma barlow..) quand le téléphone sonne.

Quelqu'un répond: " Aaah mince elle est dans les étoiles?" Et mince, v'la que dans mon élan j'ai complètement oublié que je devais aller garder un petit.. Alors je laisse tout en place, demande à mon frère de ranger le tout et fonce garder un p'tit bonhomme.

Durant la soirée, on s'amuse on s'amuse. Mais voilà qu'à un moment il réclame sa Maman et se dirige vers la porte. Alors instinctivement, je sors deux minutes pour le persuader qu'elle n'y est pas. Et là il lève la tête, et me dit "la haut". Il me montre la Lune et les étoiles ... Alors, on regarde un peu en s'écartant un peu de la lumière. Mais là, un cerf se met à bramer et c'est le drame car en plus il fait un peu noir et il a peur, il faut rentrer, vite ,vite !

Il est deux heures quand je ressors, la Lune s'est couchée derrière les montagnes depuis un petit moment déjà, laissant à Mars l'envie d'être observé ce qui ne le dérangea pas et photographié ce qui lui déplus. Et oui, toujours sur ma projection, j'ai du mal à le centrer, en plus ne voyant pas la polaire, la mise en station fut un peu approximative les moteurs ne suivent guère longtemps! Mais je ne suis pas du genre à baisser les bras :be: , et même s'il se cache, ne cesse de bouger, c'est promis je l'aurai ! Et je l'ai eu!! ... enfin ... ça donne rien hin.. La turbulence était incroyable (ce devait être une sacré fiesta pour que les martiens arrivent à faire trembler leur planète..). Enfin comme diront certains "Mars aux martiens..". Mais l'image que j'ai de lui n'en ai que plus belle.

Bon, passons aux choses sérieuses maintenant, on commence gentiment par une incontournable : la Grande Nébuleuse d'Orion (m42). Je ne me souvenais pas distinguer le trapèze comme ça ... en tout cas toujours aussi belle ...

Je poursuis ensuite par les amas ouverts du Cocher (m36,37,38 je crois). Sont mignons ces trois p'tits amas, en plus je trouve à l'un d'eux par rapport à la répartition des étoiles une tête de renard. Tout en le contemplant, j'essaie de le dessiner, pas du grand art n'est ce pas... ça se saurait sinon. Je me jette ensuite sur Persée engloutissant les deux amas et m34 (que j'ai dessiné aussi.. mais bon.. manque cruellement de patience dans ce domaine..) Et contrairement à d'habitude, j'observe une étoile Algol de son p'tit nom essayant de mémoriser sa luminosité car si je ne me suis pas trompée, elle serait variable. Je vais voir un peu comment ça se passe dans la crèche (m44) et "au dessus" des gémeaux (m35: un amas très agréable à contempler aussi!) avant d'aller voir Sirius qui garde un fort bien joli amas près de lui (m41). et je finis ma lancée des amas par les célébrissimes Pléiades (m45) dont 5 d'entre elles sont visibles à l'oeil nu (et après on va se plaindre des lampadaires ^^).

Non, non, non je ne peux pas partir sans aller à la pêche aux crabes (m1) ! L'un de mes messiers préférés ! Mais je ne me souviens plus trop où il se situe depuis le temps, et puis ça se faufile facilement sous le sable étoilé ou entre les roches nébulosées ces p'tites bêtes! Mais comme dis plus haut, je ne m'arrête pas comme ça, et ma recherche n'en sera pas moins récompensée ! Le crabe, timide, sort discrètement de sa cachette et se dévoile avec certes quelques pudeurs mais sous un très joli profil!

Et c'est par trois étoiles filantes (des orionides apparemments) que se terminent la soirée. Encore une excellente soirée longuement dégustée, que de plaisirs avant de commencer une nouvelle semaine avec quelques heures de sommeil de retard!

Et mince, je voulais faire court.... désolée

Pour m'écrire

23/10/07