Accueil Astrophys. Astronomie Sciences Bricos Observation

Au milieu des ancêtres..

Bonjour à tous,

Voici un essai de compte rendu écrit du fantastique festival de Tautavel. J'ai tout de même raconter un peu le déroulement de la journée (en noir) en essayant de ne pas être trop longue. 3 jours d'un tel festival, c'est long à raconter et pourtant, il est loin d'être complet. (vous devriez porter plainte..)
Voilà, je vous souhaite, cher lecteur, un agréable voyage..

1° Jour, jour J

La journée de vendredi commence tôt pour moi et pour cause, après 3 heures de repos, je me réveille sous l’excitation de ce festival astro qui va débuter, dans ce lieu mythique de la préhistoire, il serait à notre tour, en bon « néandertal » de maîtriser le feu et de le transmettre à un bout de la civilisation.
Il est 14h30 et j’en ai après mon frangin qui me met en retard pour la conférence de Sébastien Vauclair à laquelle je voulais tellement assister. M’enfin … au moins pendant trois jours celui là (mon frère), je ne l’aurai pas…. Héhé smiley

Nous arrivons donc, Coralie et moi à Tautavel où nous sommes d’abord un peu perdues car nous ignorons où il faut retirer les badges ni à quoi ressemblent les organisateurs. Nous ne connaissons personne à par Cosmojuju qui lui, est à la conférence ... Quelques bonnes minutes plus tard, après avoir tout de même vaincu notre timidité apparente, on ose enfin harceler les courtoises filles de l’accueil qui nous expliqueront un peu l’organisation des activités à venir.

Après avoir installé notre campement, Lau-Val vient d’abord nous venter les mérites des lunettes apo qu’il jalousera tout au long du week-end, nous expliquer que les gros diamètres ne servent à rien tongue et que le goto n’est utile que pour chercher le poil de ***, puis Dobcat qui en bon représentant de son département vient se présenter et nous souhaiter la bienvenu en catalanes (les chaussures) suivi de Cosmojuju qui nous raconta sa mésaventure.
Et enfin, un « p’tit jeune » tout souriant et dynamique (l’organisateur) qui nous fit visiter les lieux et nous invita à l’apéro de bienvenu où nous nous y rendrons tous à l'heure (wink)ensemble avec les autres astrams. Déjà, ce chaleureux accueil nous fut très plaisir…
Durant cet apéritif, j’ai eu l’occasion de parler avec un couple du coin avec qui on s’est régalé de râler contre ces p’tits jeunes qui ne font pas d’astro, « ces imbéciles », la pollution lumineuse (« ce cancer») et l’astro (« erk le goto, beurk la photo »)…
Puis, après un repas tous ensemble animé d’un show par Lau-val, on saute voir la conférence très intéressante de M-A Courty avant de revenir sur le stade pour l’observation.

En attendant la mise en station de mon 150, pendant que tout le monde se rut sur le 400 de Dobcat, allongées par Terre, nous observons le ciel, sautillant d’étoiles en étoiles pour apprendre à ma copine les quelques constellations que je connaissais. Après un ballet d’étoiles filantes, je décidais que le 150 serait en température et que sa première cible serait Jupiter. Le premier public fut les filles de l’accueil qui me firent entendre que la turbulence brûlait et que tout le monde pointait Jupiter. Non, je ne suis pas vexée,… Je suis pas vexée, mais puisque c’est ça, et bin voilà, je pointe m13 et fourre l’hypérion, et la première qui me dit que « c’est nul ».... Alors que, toute fière de moi, les mains sur les hanches comme si j’avais accompli un exploit, j’essayais de les faire rêver de ma voix pâteuse et tremblotante hm, j’entends un « venez, approchez, je vous ai mis m13 ». Du coup, elles décidèrent fort justement de partir vers d’autres contrées plus diamétralement étendues dirions nous.
Quelques minutes après, m57 est dans l’oculaire et c’est alors le moment que choisit un papa avec sa petite ribambelle pour venir nous tenir compagnie. Après les quelques questions du Papa sur les nébuleuses planétaires, les p’tits s’en irent, heureux d’avoir observer dans TOUS les télescopes et peut-être aussi d’avoir vu ces quelques merveilles, je veux le croire…

Après nous être concocter m27 et m22, nous décidâmes de tromper le 150 sans scrupules en passant d’abord sur une lunette de 127mm où les images de Jupiter et m27 sont clairement meilleures que dans mon télescope. En revanche, je ne cesse de trouver m8, m13 et Andromède plus belles dans le mien. Après avoir observé le plus bel amas ouvert, j'ai nommée m11, alors que j’allais revenir à mon télescope, voici que quelqu’un nous interpelle, un LX à la main clamant qu’il voyait Uranus ( !!). « Ahou, cette petite bille verte là, c’est Uranus… Noon blink», puis il pointe alors Neptune « c’est vrai qu’elle est bleutée cette petite chose toute discrète,… Trop fort ». Et puis, ce télescope devint vite mon meilleur ami pour la soirée. Il me dévoilera la Lyre comme je ne l’avais jamais vu, même si les conditions étaient loin d’être optimales... Et puis, Olivier décida de nous prêter généreusement « la télécommande » pour apprendre à pointer. Première cible : m27 .. Oui, encore, mais on l’aime bien celle là... Puis, la nébuleuse de Saturne pour la première fois, très jolie mais si on n’y reste pas un moment, avec cette turbulence, il est difficile d’en distinguer la forme… Et pour finir la Lagune et la nébuleuse Trifide qui étaient vraiment belles.
Mais les nuages commencent à recouvrir le ciel, tout le monde se met donc à plier et, le télescope sur les épaules, on rentre au gymnase pour dormir, enfin après s’être habituées au concerto en la majeur de l’orchestre international de ronflage… happy

2° Jour

Après une belle et chaude journée ensoleillée où nous avons pu rencontré M. Blu, parlé avec le sosie d’Hubert Reeves et plein d’autres astrams tous aussi sympathiques, assisté à de jolies conférences telles que celle de M. Blu qui fut re-motivante, et celle de R.Sadin sur une bien belle histoire de l’astronomie, nous nous rendons donc le soir à la conférence de Sylvie Vauclair après avoir planté précédemment notre télescope sur le terrain. Et puis comme je m’y attendais, cette conférence fut excellente, déjà parce que c’est une personne passionnante, mais aussi, d’avoir écouté le soleil grâce à ses vibrations… incroyable !!! Fabuleux…

Et dire qu’il ne me manquait que deux euros pour acheter le livre et me le faire dédicacer… snif…à bientôt Sébastien…

Et puis, vient l’heure de l’observation où beaucoup de personnes vinrent coller l’œil à l’oculaire des multiples télescopes installés. Alors que je pointe m22, un enfant arrive, et pour lui facilité l’observation, je tourne le télescope dans les colliers mais comme une idiote, je le serre de 2cm trop haut pour le garçon.. laugh. Ce dernier m’assurant qu’il y arriverait quand même, s’élève sur la pointe des pieds et s’exclame d’un « Waoooouwww !! C’est magique ! Paaaaapaaaa !! Viiient vouaaare, vite !! ». Entre temps, je me mets à l’oculaire pour le recentrer, et quelle surprise, il n’y avait plus rien, et ce n’était pas à cause de la rotation terrestre mais plutôt parce qu’en s’élevant sur la pointe, le garçon a fait bougé le télescope et il n’y avait donc plus rien dans l’oculaire ... Quand je dis que j’adore les enfants ... il s’émerveille « d’un rien »

Puis après avoir faire le tour de quelques objets, alors que ma copine, épuisée s’en alla se coucher, j’ai envie de nouveaux horizons, du côté des gros là bas… Le skyvision 400mm !! beaccompagné du 300 de la même marque qui font la course pour notre plus grand plaisir. Les merveilles défilent joyeusement dans les deux petites bestioles dont ngc 891, une magnifique galaxie vu par la tranche. Pendant ce temps là, Juju virevolte du 130, où son appareil photo est en plein travail acharné entre la voix lactée et le double amas, aux deux skyvisions.
Quand Sébastien s’en alla, ce fut le moment de retourner à mon énorme 150 (bin voui , mais c’est le mien...) où Julien me rejoignit pour me montrer les dentelles du cygne que je n’avais jusqu’à présent jamais vu. Tout d’abord je me suis dit, waouw, celle là c’est d’la bonne… j’y vois rien.. confused Puis en y restant un peu, je commence à la deviner ! Puis, Juju revint avec son filtre OIII, et là, c’était magnifique, on ne pouvait plus la rater, si fine, si belle près d’une luciole… ma première dentelle... C’était très bôôô !

Et je ne sais pas comment mais c’est venu soudainement, un gros coup de fatigue et je m’affale dans l’herbe continuant l’observation à l’œil nu… Et c’est le moment où un astram vint diagnostiquer mon 150 qu’il trouver trop petit à son goût (tongue) et me montrer quelques beaux objets.. encore ce coup de cœur pour les canards sauvages ! Comme je vous l’ai dit, le trouvant trop petit, il m’amena squatter le LX pour mon plus grand plaisir … Même si un garçon vêtu de rouge et jaune me devança de quelques secondes.

En bonne châtelaine, j’exploite un esclave (blague..) qui me ramènera le télescope gentiment et précautionneusement au gymnase où je préparerai, avant de m’endormir sous cette douce symphonie, mes questions pour S. Vauclair que je n’oserai finalement pas lui poser le lendemain…

3° Jour

La journée commence agréablement par un déjeuner en brillante compagnie : S.Vauclair et les astrams où toute personne peut poser ses questions librement. sauf moi, parce que je suis trop bête pour ne pas oser poser mes questions ...
Puis, après un repas toujours aussi convivial où défilent anecdotes et conseils et la conférence de Climso, il est déjà l’heure de partir… sans avoir vécu la dernière nuit. Et ce sera sur une bien curieuse révélation pour Dobcat qui m’imaginait tel un vieil homme à la coiffure Einsteinienne que je rejoindrais la voiture, des souvenirs plein la tête, heureuse de ce beau weekend en compagnie de ces si sympathiques personnes… !!!hm

Tautavel, c’est donc un festival génial baignant dans la bonne humeur et la convivialité organisé par des personnes admirables... Mais c’est aussi des conférences de qualités animées par des personnes géniales et de brillants astrams calés et passionnés aussi bien en théorie qu’en pratique.

Voilà, je pourrai dire du mal du festival et de ces organisateurs encore longtemps comme ça, mais vous risqueriez de vous lasser… wink

Bon retour à vos occupations, Un grand merci et à bientôt.

Audrey sleep

Ps: vous trouvez le compte-rendu officiel photographique sur astres chevelus, le site des organisateurs, ainsi qu'un petit sur webastro.

Pour m'écrire