Accueil Astrophys. Astronomie Sciences Bricos Observation

La vie est belle..

Il est plus de 22h quand je rentre du judo, et je saute aussitôt sur mon télescope tout poussiéreux, soigné de sa claustrophobie après être resté enfermer 6 semaines. Il ne semble trop m'en vouloir, il est bien équilibré et le chercheur bien aligné... il se collimaterait et se mettrait en mise en station presque tout seul. Je vais alors chercher mon hypérion à l'intérieur et ressort. Punaise, je n'avais pas fait gaffe... C'est un week-end de nouvelle Lune, j'ai un nouvel oculaire et il fait beau ! Évènement extrêmement rare en ce qui me concerne. Je me dis alors que rien ne peut être contre moi aujourd'hui. Et je pense à Marlène dans Némésis (oeuvre d'I. Asimov) qui est persuadée qu' Erythro (un satellite d'une planète orbitant autour de l'étoile Némésis) ne lui fera aucun mal. Je sors alors de mes pensées et m'empare de Saturne. Et là déjà je suis choquée, cela faisait vraiment longtemps. Une « petite » sphère très lumineuse, une joue dans l'ombre et deux petits compagnons auprès d' elle. Mais soyons fous, et tentons la avec la barlow. Punaise, elle est vachement grosse, mais la turbulence est très forte et la mise au point est donc plus difficile cependant il m'a bien semblé percevoir un bout de la division de Cassini entre deux sursauts.

Puis, je lève la tête et l'admire à l'œil nu. Et dire qu'on est tout près de la peser ! Vous y auriez pensé vous à peser une planète alors qu'elle nous est éloignée de millions de km. Je repense alors à J.Kepler mais surtout à ce physicien génial qu'était I. Newton!
Puis, soudain, une étoile filante ! Une véritable lance. Elle a transpercé le lion d'un seul coup. Le coupable? Mars probablement... passée derrière la maison, elle espérait peut-être que je ne l'aurai pas vu.

Je décidais par la suite de visiter un petit amas globulaire encore jamais observé : m54. Déjà l'antarès de 14mm me le dévoilé généreusement, mais l'hypérion.. miam. Ce serait comme une cuillère à plusieurs étages. Lorsqu'elle est pleine elle se déverserait à l'étage inférieur.. Du coup on n'en perd que moins d'une goutte. des étoiles sont bien discernables en vision périphérique. Ravie par les qualités de cet oculaire sur ce type d'objet, je me jetais alors vers m3. Une véritable petite bombe tout sympathique.
Mais le meilleur sera sur m13... là, j'en tombe carrément. Avec l'antarès, on vois une tache flou plus concentrée au centre. A bord de l'hypérion, on discerne tout plein, tout plein d'étoiles. et là c'est à Descartes que je pense avec sa définition de l'évidence. Je n'en reviens pas, une telle différence entre les deux. Toutes ces étoiles... c'est magique. Et dire que c'est l'un des objets les plus vieux de l'univers et qu'il se retrouve là, devant moi, à travers l'oculaire. Des milliards d'étoiles pourtant espacés les unes des autres qui contiennent toutes dans l'oculaire. C'est fou. C'est fabuleux.
Comme le disait S. Charnoz, « la physique est un monde merveilleux où l'on s'épanouit de jour en jour.. »,en voici un bel exemple.

Arcturus est là, reine du bouvier, et gardienne du ciel. Qu'est ce qu'elle brille. Je revois alors la scène, souvenir de seconde avec le club astro...une année formidable. J'étais alors bien jeune. Je souris à nouveau. Et zzzzzzzziou une étoile filante surgit et file vers la queue du lion telle une épée rougie par le feu, plus brillante que la première.

Enfin, je me dis que je n'ai jamais vu toute seule m51 à bord de mon télescope alors que c'est l'une de mes galaxies préférées. Alors, je me lance, un petit coup d'œil sur le sky pocket atlas, et je la trouve en moins de deux. Je suis espantée, je n'ai pas pour habitude de trouver si vite.. .. L'hypérion bien en place, je tend une oreille et glisse un oeil. Et bin, je ne pensais pas la voir comme ça ! Elle est magnifique elle aussi. On voit le bras principal, le pont entre les deux. Impossible de la ratée.. L'oeil droit est jaloux, je cède à son caprice et savoure ce délicieux moment. Et ce hiboux qui est revenu, ça fait plaisir de l'entendre!
Ah que la nature est belle! Il faut savoir la contempler. (les élus, si vous voyez ce message..posez vous les bonnes questions)

Tout doucement, je rentre le matériel, sirote une verveine et monte au lit, une chanson de Renan Luce dans la tête...

« 24h01, une minute pour se faire la belle avoir la Lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles... »

Pour m'écrire

11/04/08