Accueil Astrophys. Astronomie Sciences Bricos Observation

Les filtres

Il existe différents types de filtres :les types colorés et les autres (UHC,OIII,...). Tout d'abord, on peut très bien faire de l'astronomie sans filtres, on y voit des choses magnifiques aussi, mais certains peuvent révéler plus de détails sur l'objet observé. Certains filtres (uhc et OIII) sont dits de réducteurs de pollution lumineuse mais ce n'est pas le cas, et il faudra un bon ciel pour bien en profiter.

Les filtres colorés sont utilisés pour le planétaire. Par exemple un filtre rouge ou orange pour Mars, le bleu pour la calotte, un jaune ou vers pour Saturne... Cependant ces filtres, comme leur nom l'indique colorent toute la planète ce qui ne la rend plus très esthétique. Le but de ces filtres n'est pas d'observer de jolies choses mais de voir plus de détails. Mais là encore ils ne sont pas très performant voilà pourquoi ils ne sont que très peu utilisés. Donc ne vous fiez pas à la publicité, ils ne sont pas du tout indispensables et il vaut mieux investir alors dans de bons oculaires ou autre matériel astro...A la rigueur, les filtres gris ou double polarisant peuvent être utiles pour la Lune car proche de sa phase pleine, elle est très lumineuse et ils permettent alors de filtrer un peu de lumière. Cela dit, on peut s'en passer mais à en prendre un de coloré, je prendrai celui là..

Pour le ciel profond, on utilise plutôt les filtres UHC, OIII bien qu'il y en est d'autres tel que le deep-sky, le h-béta,.. ainsi que le h-alpha (différent de celui pour le soleil) qui délivre de superbes astrophotographies.
- L' OIII "éteind" les étoiles dans le champ ce qui permet une nébuleuse plus détaillée mais moins lumineuse ce qui la rend plus intéressante.
- L'UHC permet une nébuleuse plus brillante que le filtre précédent avec un peu moins de détails mais cette fois, elle est accompagnée d'étoiles ce qui peut la rendre plus esthétique.

Pour le soleil , on utilise le plus souvent des filtres découpés dans des feuilles astrosolar (lumière visible) ou des filtres pleine ouverture qui sont aussi bien plus chers. Cependant si on veut observer autre chose que la photosphère avec ses taches solaires, il nous faut un filtre spécialisé: h-alpha (différent de celui pour le ciel profond) ou Ca-K

Trois photos d'un groupe de taches avec les trois filtres différents réalisée par Jean-Marc Lecleire. La première en lumière visible, la deuxième entre pst caK et la troisièrme au pst H-alpha.

Cette image permet de voir la photosphère avec un groupe de taches solaires (taches noires) ainsi que quelques facules(zones plus claires autour des taches solaires et proche du lymbe).


Le pst caK (calcium) nous montre le soleil en lumière visible et ultraviolet. Les zones blanches sont les zones actives du soleils et les points noirs ou violets foncé sont des taches solaires.


Le pst h-alpha est un petit instrument contenant des filtres spéciaux qui permettent d'observer la structure granuleuse de la photosphère ainsi que la couronne solaire avec ses protubérances, jets de matière...C'est pour certains la version la plus naturelle et esthétique.

Pour m'écrire