Accueil Astrophys. Astronomie Sciences Bricos Observation

Le Bobsleigh et le Curling

Le bobsleigh

Le bobsleigh est un sport d'hiver. Ce jeu consiste à descendre une piste glacée le plus rapidement possible à bord d'un traineau orientable (photo ci-contre) de 2 ou 4 personnes.
Avant le départ le traineau est immobile. Ceci parce que hors mis les frottements de l'air qui sont ici négligeables, seules deux forces sont exercées sur le traineau: la force de gravité (P) et la réaction normale au plan (Rn) (la force du sol qui nous empèche de tomber vers l'intérieur de la Terre). S'il est immobile, c'est parce que c'est deux forces se compensent, c'est à dire que la somme des deux est égale à zéro, ou si vous préférez, qu'elles sont égales mais de sens inverse.
Pour mieux visualiser la chose, on va faire un petit schéma des forces s'appliquant sur l'objet étudié (le traineau).

Il faut bien avoir en tête que les forces sont des vecteurs, elles ont une direction, un sens et une intensité (l'intensité est marquée par la longueur). Les intensités des deux forces sont bien égales (ou à peu près) mais les vecteurs sont différents et pour cause, ils n'ont pas le même sens: la gravité s'exerce (sur le point de gravité de l'objet) vers le bas alors que la réaction normale au plan (ou "force du sol" sur les points touchant le sol) vers le haut.
Au top départ, une équipe pousse d'abord le traineau pour lui faire prendre de la vitesse. Voyons encore un shéma des forces.

Après l'étape de poussée (désignée par la force F sur le dessin), tous montent dans le traineau et descendent donc la pente. Voilà donc le traineau ainsi que ses passagers entamer la pente en mouvement rectiligne et uniforme: voici un exemple d'une des lois de Newton: la loi de l'inertie des corps. Heuresement, pour les sportifs, ils peuvent le diriger, sinon le traineau irait toujours tout droit et se prendrai le bord de la piste ou s'il n'y a pas de bord, sortirai de la piste assez violemment.
Dans la pente, il va perdre de l'énergie potentielle de pesanteur (énergie dû à l'altitude d'un corps, dans la pente le corps perd de l'altitude et donc de l'énergie potentielle de pesanteur). En revanche, il va gagner de l'énergie sous forme de vitesse, appelée énergie cinétique ( dans la pente, il va gagner de la vitesse et donc gagner de l'énergie cinétique). Vous l'aurez compris, ces engins peuvent aller extrêmement vite, âme sensible s'abstenir...

Le curling

Le curling, au point de vue "étude physique", présente des similitudes avec le bobsleigh bien qu'on en croirai le contraire vu les différences évidentes de ces sports. Le curling est un jeu où on lance un pavé sur un piste non pentue cette fois et le but est de joué sur les frottements de la glace afin qu'il s'arrête au milieu de la cible.

Lorsque l'on lance la pavet, les forces s'exerçant sur lui vont être les même que pour le bobsleigh et celui-ci va être en mouvement rectiligne et uniforme. Cependant, ceci est trop simple, il serait en inertie s'il n'y avait pas les frottements de la glace, ce qui le fait ralentir. Alors, les balayeurs doivent lisser la glace pour limiter les frottements et que le pavet ne ralentisse pas. Ils arrêteront de balayer lorsqu'ils jugeront que le pavet ait assez de vitesse pour que les frottements le fassent ralentir jusqu'à s'arrêter dans la cible.

Pour m'écrire